Return to site

Comment bien choisir ses associés ?

Gestion Entreprise

· Actualités

Pour créer une nouvelle structure ou en développer une existante, le fait de s’associer n’est pas anodin. Mais la difficulté reste à trouver le ou les bons partenaires avec qui nous allons grandir. Une des grandes causes d’échec est, justement, les conflits entre cofondateurs. Comment bien choisir les associés de son entreprise ? Lisez nos conseils.

Premièrement, pensez à ce que cette collaboration pourra vous apporter.

A plusieurs nous sommes plus forts.

À condition d’avoir une vision commune et une confiance mutuelle. C’est un fondement de toute association. En effet, vous devez être en mesure de séparer vos tâches et de laisser pleine autonomie à vos associés pour avancer plus rapidement. Aussi, il est important que vos associés soient présents dans les moments plus difficiles et soutiennent votre idée. Ne soyez donc pas pressé(e) ! La confiance se gagne et demande du temps, de connaître vos semblables.

La gestion d’une entreprise oblige son fondateur à prendre chaque jour des décisions importantes. Certains choix méritent d’être discutés et une réflexion à plusieurs, des échanges supplémentaires, des décisions concertées peuvent être plus rassurants. Aussi, il est indispensable de se demander si nous sommes fait pour le travail à plusieurs. Serons-nous capable de partager les succès, donc les bénéfices, mais aussi les échecs ? Avant de vous lancer, pensez à répondre à cette question essentielle : pourquoi s’associer ?

La complémentarité des compétences vous rendra plus efficace.

Un entrepreneur ne peut pas disposer de toutes les compétences nécessaires au développement pérenne de sa société. Le fait de s’associer avec des profils complémentaires au vôtre vous permettra de définir un rôle pour chacun et de travailler de manière plus efficace. Dans une entreprise, il existe trois fonctions essentielles : l’entrepreneur, le gestionnaire et le technicien. Les spécialistes s’accordent à dire que la synergie des compétences joue un rôle majeur dans une association.

Plus les compétences sont larges, meilleur sera le potentiel de réussite de la start-up. Il est ainsi préférable d’avoir des profils et des compétences différentes.

Il arrive aussi que des profils similaires s’associent et que cela porte ses fruits, à condition que chacun se spécialise dans des tâches bien définies. Le fait que deux associés fassent le même travail, risque de nuire à l’organisation. Plus les fondateurs sont spécialisés dans un domaine précis, plus la relation entre eux est simplifiée.

Bien préparer l’association.

Certains aspects doivent être abordés avant la mise en place de l’association afin d’éviter toute situation de blocage ultérieure. Nous pouvons citer, par exemple, la répartition du capital, le rôle et les responsabilités de chacun ainsi que la rémunération.

• La répartition du capital

Lorsqu’un nouvel associé rejoint une société déjà crée, cela peut engendrer une modification de la structure du capital social. Soit ce dernier reste inchangé et le fondateur attribue une partie de ses parts/actions au nouvel entrant; soit l’entreprise procède à une augmentation de capital, le nouvel associé injectant alors de nouveaux capitaux. Dans les deux cas, prévoir une juste répartition des parts/actions permettra de ne pas léser l’un ou l’autre des associés.

• Le rôle et les responsabilités des associés

Chaque associé doit définir précisément son champ d’intervention afin de ne pas empiéter sur les prérogatives de l’autre.

• La rémunération

Même si, au début de l’activité, les associés ne prévoient pas de se rémunérer, la rémunération doit être abordée préalablement. De même que pour la répartition des parts, il est compliqué par la suite de modifier une rémunération déjà entérinée. Différents critères peuvent être pris en compte pour déterminer cette rémunération : la qualification des associés, leurs responsabilités, le temps de travail accordé à la start-up, etc.

Les clés d’une association gagnante.

La principale qualité est tout d’abord de faire preuve de bon sens. Ainsi, pour bien choisir ses futurs collaborateurs, il est important de prendre le temps de la réflexion. Veillez à bien connaître la personnalité du futur associé, de vérifier que tout est clair concernant sa capacité juridique et commerciale, la valeur de son patrimoine, ses expériences passées, etc. L’indispensable est aussi de partager une vision commune de l’entreprise, d’avoir des méthodes de travail compatibles et de faire preuve d’ambition pour le développement de l’entreprise.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly